Un logiciel ? Pour faire quoi ?

Acquérir ou faire développer un logiciel informatique est sensé répondre à un besoin de l’entreprise. Oui mais, au-delà de son fonctionnement, avez-vous bien pensé son utilisation ?

Informatique et logiciel, pour le développement de l’entreprise

Nous pouvons partir d’un postulat : l’informatique est aujourd’hui devenue indispensable à toute entreprise. L’informatique regroupe les notions de matériel, de cablage, de sécurité, de sauvegarde, de données, et bien entendu de logiciels.

Comptabilité, gestion commerciale, gestion de production, ressources humaines, autant de domaines, classiques, couverts par un grand nombre de logiciels du marché qui répondent en grande majorité aux besoins en gestion standard des entreprises.

Quand le personnel de l’entreprise commence à maîtriser ces logiciels, l’entreprise stabilise son fonctionnement, acquiert de la connaissance, et, sur cette base, peut réfléchir à son développement.

L’informatique est-elle soluble dans l’activité de l’entreprise ?

Développement des affaires, valeur ajoutée et capitalisation, expansion du périmètre de l’information gérée au sein de l’entreprise, ou simple enregistrement d’activité, l’informatique est un levier d’amélioration de la performance… à condition que des objectifs aient été définis et que l’on sache conduire la mise en œuvre de ses logiciels. Car cela représente un investissement sur lequel l’entreprise se doit d’attendre un retour.

Aujourd’hui, la difficulté n’est plus tant technique qu’organisationnelle : installer un logiciel est devenu relativement simple, ou il existe de toute façon un grand nombre de techniciens qui maîtrisent ces procédures. Les difficultés sont d’un autre ordre : le besoin est-il déjà informatisé, quel impact un changement informatique aura-t-il sur le personnel et les autres logiciels, de combien de temps dispose l’entreprise pour mettre en œuvre et absorber ce changement ?

La multiplicité de vos logiciels et des données qu’ils gèrent, forment votre Sytème d’Information. L’intérêt d’un tel système, à travers les informations que vous en sortez et les procédures que vous y associez, est de voir fonctionner votre entreprise sur d’autres axes.

Elles disent quoi les données ?

Des questions d’ordre organisationnel qui doivent venir enrichir le patrimoine intellectuel de l’entreprise : vous enregistrez de grandes quantités de données, qu’en faites-vous ?

La plupart du temps, les données que vous enregistrez vous servent à produire des documents opérationnels : factures, tournées de livraison, ordres de fabrication, feuilles de paie, … Mais ces données, puisque vous en disposez, peuvent parler, au-delà de leur simple signification initiale. Elles se transforment en bilans, en statistiques mensuelles ou par secteurs, ou encore en données de traçabilité si vous les placez sur une échelle de temps.

De nombreuses applications sont à penser autour de cette richesse informatique. Ou, à l’inverse, vous amènera à vous demander s’il y a possibilité de faire mieux…

Logiciel éditeur ou logiciel spécifique ?

Votre entreprise est spéciale, c’est la vôtre. A priori, aucun logiciel existant ne répondra à 100% de vos besoins exprimés… Evidemment sur un thème précis, car il ne vous viendrait pas à l’idée de croire qu’un logiciel de comptabilité gérera votre production.

Ce qui revient à dire ceci : de combien de logiciels avez-vous besoin pour suivre l’activité de votre entreprise ?

Il existe des gammes de logiciels, sur le marché, dont la maintenance et les mises à jour doivent vous assurer de la pérennité des solutions. Des logiciels plus ou moins ouverts, paramétrables, faciles à l’emploi. Ils fonctionnent techniquement souvent tous très bien, mais vous pourrez être amenés à penser le contraire, car vous confondrez son fonctionnement et le vôtre : problème d’inadéquation. L’un, l’autre, ou les deux, doivent s’adapter.

Et il existe les interstices, les frontières, là où aucun logiciel n’a pu se mettre, le fossé par dessus lequel aucune donnée ne peut sauter, vous obligeant à ressaisir les données d’un logiciel dans un autre…

Bref. Une architecture des logiciels est à penser, juste milieu entre réponses à vos besoins et capacités économiques et de temps, logiciels du marché et professionnels du sur-mesure.

Oui, mais avant on faisait pas comme ça et maintenant on ne sait plus !

Et surtout, surtout, ne considérez pas que l’installation d’un logiciel suffira. N’oubliez pas l’adhésion de votre personnel et sa formation, d’autant plus si ce n’est pas une première installation de logiciel, mais le remplacement d’un existant : la bascule n’est souvent pas simple, car les habitudes seront changées, et le gain n’apparaîtra pas toujours immédiatement…

Le gérant de ATALOGIC est Eric CHENE

crédit photo - Christian Lacombe - CCI Dordogne
crédit photo - Christian Lacombe - CCI Dordogne

Le parcours

« Je suis originaire d’Alençon, dans l’Orne, en Basse-Normandie.

J’ai une expérience d’une vingtaine d’années dans le développement de logiciels et la conduite de projets informatiques en tant que chef de projet. J’ai travaillé pour des éditeurs de logiciels et des intégrateurs, c’est-à-dire des sociétés qui installent et paramètrent des logiciels du marché, type ERP (gestion commerciale, logistique), GPAO (gestion de production), CRM (gestion clientèle).

Je suis principalement intervenu sur l’ERP Générix, mais mon expérience de conduite de projet, d’analyse des besoins et leur mise en œuvre, est transversale. Je suis à même d’intervenir dans des entreprises industrielles, des distributeurs, des sociétés bancaires et financières, des collectivités locales ou encore des entreprises dans le domaine de l’environnement : un de mes derniers postes était responsable informatique dans un laboratoire d’analyses agricoles et environnementales, je suis donc au fait des problématiques de traçabilité…

Des réalisations

J’ai créé des logiciels de gestion des services des eaux (gestion de parcs de compteurs, gestion des abonnés, factures, réseaux, …), de production de documents (rapports automatiques, versionning, diffusion, …), de contrôle normatif d’échantillons (validation par application de normes gérées par des équipes scientifiques), de prise de commandes, d’interfaces entre logiciels et machines, d’applications mobiles (inventaires et autres)… Et en tant que chef de projet, j’ai travaillé pour certains grands comptes dans des domaines variés. Des interventions aussi en anglais et en néerlandais d’ailleurs, ce qui s’est avéré être un plus à certains moments.

Bref, plus d’une corde à mon arc, qui je pense me permettent de répondre à de nombreuses problématiques informatiques qui se posent au chef d’entreprise et à ses équipes, tant dans l’assistance à la décision, que l’analyse et la réalisation. »

Compétences techniques

  • AGL 4D (programmation PC et Mac)
  • AGL Windev
  • PL/SQL
  • Streamserve (reporting)
  • Langages de script (MS-DOS, Shell, …)
  • Logiciels de branche : ERP Générix, LIMS Solution
  • Toutes les applications de la suite Microsoft Office
  • Pour les plus anciens :Visual Basic, Dbase, Clipper/Nantucket
  • Base de données : Oracle, MySQL, SQL Server

mais cette liste ne saurait être exhaustive…. Parlons-en !

ATALOGIC vous aide et vous accompagne dans vos choix de solution en amont et dans la mise en œuvre de vos choix : formation, procédures, changement, conformité, … Car l’important n’est pas tant le logiciel que l’utilisation que vous en ferez et la manière dont il intègrera votre organisation.